Nos conseils pour le retour au travail après bébé

Le retour au travail est l’un des moments redoutés par la maman. Eh oui, il faudrait bien passer par là et reprendre le cours normal de la vie après l’arrivée de son loulou. Mais quelles sont les solutions pour simplifier la séparation avec son bébé et s’adapter en douceur ?

Anticiper le mode de garde

C’est l’une des principales préoccupations des parents. En effet, trouver la meilleure solution pour la garde de son enfant n’est pas une mince affaire. De plus, obtenir une place en crèche peut être un vrai parcours de combattant. Pour avoir l’esprit tranquille, définissez le mode de garde le plus adapté à vos besoins des mois avant la fin du congé de maternité : assistante maternelle, crèche, etc. Ensuite, avant le jour J, prenez le temps de préparer votre bambin à la séparation. Pour ce faire, vous pouvez le laisser entre les mains des professionnels pendant quelques heures pour commencer, ensuite, l’après-midi avant de l’y laisser toute la journée. Ainsi, il s’habituera facilement à la séparation. Bien sûr, il est normal que les premiers jours s’accompagnent de pleurs. Mais cela va vite passer !

S’habituer au nouveau rythme

Effectivement, le retour au travail peut être pénible. Si vous avez du temps, essayez de reprendre une partie de votre rythme journalier avant le jour J. L’idéal ? Garder le lien avec ses collaborateurs pour être au courant de ce qui se passe et discuter du travail avec votre successeur lorsque vous en aurez l’occasion. Il est le mieux placé pour vous aider à vous remettre dans le bain. Si vous avez des difficultés à votre retour, il ne faut pas hésiter à demander de l’aide à votre entourage. Vos collaborateurs sont là pour vous appuyer et vous donner un coup de pouce en cas de besoin. Si vous vous sentez à bout de souffle, prenez quelques minutes de pause !

Connaître ses droits en tant que maman

Il peut arriver que vous ayez des difficultés à reprendre le rythme tout en vous occupant de votre bébé. Eh oui, avec les courtes nuits, le stress et la fatigue peuvent prendre le dessus. Cependant, la loi vous donne un droit d’allaitement d’une heure par jour jusqu’au premier anniversaire de l’enfant. Et si votre enfant tombe malade, vous disposez également de plusieurs jours de congé. Discutez-en avec votre RH. Quoi qu’il en soit, la loi est de votre côté. Donc, soyez rassuré ! Votre patron ne peut vous licencier pendant le délai légal.

Enfin, faites-vous plaisir ! Vous n’avez pas eu assez de temps pour s’occuper de vous dernièrement ? Maintenant, profitez des heures pendant lesquelles bébé n’est pas là pour vous refaire une beauté. Alors, pourquoi ne pas penser à un nouveau look et de nouvelles tenues ?

Bien s’organiser pour concilier maternité et carrière professionnelle
Allaitement et travail : quels sont vos droits ?